300 personnalités du monde du rugby dénoncent « les idées extrémistes et fascistes »

0 0


« Assassiné parce qu’il s’est opposé à des idées extrémistes et fascistes. » Ainsi commence la tribune publiée ce mardi 19 avril dans le quotidien « l’Equipe » et signée par plus de trois cents personnalités de l’univers rugbystique et passionnés de l’ovalie, en hommage à Federico Martin Aramburu, assassiné le 19 mars dernier. Le suspect principal, Loïk Le Priol, est un ancien militaire et militant du mouvement d’ultradroite Groupe Union Défense (GUD). Le jeune homme de 27 ans a été mis en examen ce vendredi 1er avril pour « assassinat ».

Mort de Federico Martin Aramburu : le récit d’une soirée qui a tourné au drame

Un mois après le décès de l’ancien international argentin et joueur de Biarritz, le texte écrit « en accord avec la famille » vient rappeler que « “Fede” avait en lui les valeurs du rugby, d’humanisme » qui sont « inculquées dès le plus jeune âge dans nos clubs et nos villages ».

La suite après la publicité

Un assassinat « parce qu’il respectait ces valeurs »

Tout au long du texte, ces valeurs, intégrées dans la charte mondiale de World Rugby depuis 2009, sont citées : intégrité, passion, solidarité, discipline et respect. Une morale qui « était évidence » pour Federico Martin Aramburu et Shaun Hegarty (joueur de rugby qui accompagnait son ami le soir de son assassinat) qui « n’ont pas laissé dire des paroles contraires à leur pensée, leur éducation, leur philosophie de vie ».

« On ne peut accepter qu’un des nôtres soit assassiné en 2022 au cœur de la capitale française, parce qu’il respectait et appliquait ces valeurs, auxquelles nous ajoutons en mémoire de Federico la générosité, la bienveillance, le combat pour une justice sociale et par-dessus tout l’amour de la famille et du partage amical. »

-50% la première année avec Google

En choisissant ce parcours d’abonnement promotionnel, vous acceptez le dépôt d’un cookie d’analyse par Google.

Parmi les signataires figure Bernard Laporte, président de la Fédération française de Rugby, Fabien Galthié, le sélectionneur du XV de France, et des joueurs comme Antoine Dupont, Romain Ntamack ou encore Cyril Baille. Mais aussi un certain nombre d’internationaux argentins (Mariano Galarza, Horacio Agulla, Martin Gaitan…), d’entraîneurs français (Ugo Mola, Laurent Labit…), et d’anciens internationaux du XV de France (Thierry Dusautoir, Imanol Harinordoquy, Dimitri Yachvili, Marc Lièvremont…).

Le nationaliste Romain Bouvier mis en examen pour l’« assassinat » de Federico Martin Aramburu

« Ceux qui ont assassiné Federico sont aux antipodes de ces valeurs, de nos valeurs », dénonce la tribune en affirmant que « plus jamais une famille ne doit être endeuillée au motif d’idéologie d’extrême droite. » A la fin du texte, une phrase marque également : « Le 19 mars dernier, au petit matin, ça aurait pu être chacun(e) d’entre nous à la place de Federico. » Avant de conclure : « Nos différences sont notre richesse. Nous sommes une Nation. »





Source

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *