Allergie au latex : symptômes ? alternatives au préservatif ?

0 0



Aujourd’hui, l’allergie au latex est assez rare : on estime qu’environ moins d’1% des Français seraient touchés. Les personnes qui évoluent dans le milieu médical sont les plus exposées. On a par ailleurs constaté que cette allergie est parfois croisée avec d’autres, telles que l’allergie aux fruits ou au cannabis… Enquête sur les réactions allergiques au latex. 

Qu’est-ce que le latex ?

« Le latex vient de l’hévéa, arbre originaire de la forêt amazonienne explique le docteur Chabane, allergologue. Il sert à protéger l’arbre des blessures. L’arbre cicatrise en créant cette substance liquide qui coagule à l’air. C’est à partir de ce latex que l’on obtient le caoutchouc qui sert à fabriquer des pneus de voiture, des joints industriels, etc. Quand on parle de préservatif ou de gants en latex, on parle de latex naturel auquel on a ajouté de l’ammoniaque pour empêcher la coagulation. Ces articles sont fabriqués par trempage de formes dans un bain de latex. »  

D’où vient l’allergie au latex ?

Il faut différencier deux types de réactions allergiques, complètement opposées sur le plan clinique, précise le spécialiste : 

  • la plus anciennement connue est l’allergie de contact (eczéma) aux additifs du latex,
  • depuis les années 1980 émerge l’allergie immédiate aux protéines de latex. Cette dernière est aussi la plus grave.

Depuis la description d’allergie immédiate par le Dr Nutter en 1979,  l’allergie aux protéines de latex a connu une augmentation spectaculaire au cours des années 80. Cela coïncide avec l’épidémie du sida et de l’hépatite B. En effet, pour lutter contre la propagation de ces maladies, l’OMS (Organisation mondiale de la santé) encourageait notamment le port de gants à usage unique. La consommation a donc été multipliée et il a fallu produire plus vite et à bas coûts. Ainsi, la Malaisie  fournissait 80% de la production mondiale de gants.

Avec la suppression des étapes de lavage, les produits en latex étaient plus riches en protéines résiduelles. De plus, l’utilisation de gants en latex poudrés à usage unique disséminait des particules volatiles dans l’air laquelle était responsable de l’augmentation de l’allergie immédiate au latex. Les cas se développaient, en particulier dans le milieu hospitalier où le latex est présent partout : gants, masque en caoutchouc, sondes, etc. Mais on a également repéré des cas dans d’autres espaces où le latex est présent, comme les magasins de sport.

Des améliorations notables depuis la fin des années 90

L’amélioration des méthodes de fabrication (gants lavés et préservatifs pauvres en protéines de latex et substituts en nitrile (gants bleus), en silicone et en néoprène (masques, sondes), en polyuréthane (préservatifs), etc. ) a entraîné une réduction drastique de cette allergie, fabriquée par l’homme de toute pièce.

Une allergie croisée avec certains aliments et le cannabis !

Comme le souligne l’allergologue, « on a constaté que, parmi les personnes qui devenaient allergiques aux protéines de latex, certaines développaient une allergie croisée avec les fruits : banane, avocat, kiwi, melon, châtaigne. Mais aussi au cannabis… »   

Quels sont les symptômes d’une allergie au latex ?

Différents symptômes, cutanés ou respiratoires, locaux ou généraux, peuvent être provoqués par une allergie au latex :

  • une réaction immédiate au contact du latex par une urticaire sur les mains (gants) ou sur les parties génitales (préservatifs) ;
  • une urticaire généralisée après contact avec des objets en latex ;
  • un angioœdème (œdème sous-cutané) ;
  • une rhinite et/ou une conjonctivite (congestion nasale, éternuements, larmoiements, etc.) ;
  • de l’asthme (difficultés à respirer, sensation de manquer d’air) ;
  • un choc anaphylactique ou anaphylaxie ( cette réaction est grave et constitue une urgence médicale).

« Si l’on présente les symptômes suscités, on recherchera alors les situations d’expositions potentielles au latex ou les populations à risque (à savoir le personnel médical, les patients multi-opérés, les personnes avec un terrain allergique, les enfants avec des malformations congénitales nécessitant de multiples chirurgies). Il faut y penser si vous avez des allergies alimentaires à certains fruits. On établira le diagnostic avec des tests cutanés chez un allergologue ou avec une prise de sang », explique l’allergologue.   

Est-ce que ça se soigne ? Que faire si l’on est allergique au latex ?

Il n’existe pas de traitement de désensibilisation à cette allergie. En revanche, la individu peut éviter le contact avec les objets en latex et prendre un antihistaminique en cas de symptômes légers.  

En cas d’allergie confirmée, le.la patient.e devra signaler son état au personnel médical afin d’éviter une exposition au latex lors des soins (dentiste, examens médicaux, chirurgie, etc.). Une carte d’allergie au latex est aussi remise au patient. Elle sert à informer le personnel soignant en cas d’accident de la voie publique (sans quoi un docteur et notamment un chirurgien utilisera des gants en latex).   
Une trousse d’urgence avec de l’adrénaline auto-injectable peut aussi être envisagée pour les cas les plus sérieux.

  • Pas de problème pour les préservatifs ! Il existe aujourd’hui des préservatifssans latex, comme le Durex Nude ou le Skyn Elite (polyisoprène) et d’autres. Notons aussi que les préservatifs féminins ne contiennent pas de latex.
  • Idem pour les sextoys qui sont, pour la plupart, en silicone, à l’instar du Velve Macy Vibromasseur Magic Wand de chez Sinful ou dans des matériaux écologique tel que le Womanizer Premium Eco (Biolene).
  • Pour les gants, il y a là encore des solutions, comme ceux en nitrile évoqués plus haut.



Source

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *