Ce que l’on sait (et que l’on ignore) de la violente rixe qui a éclaté à Lyon après France-Suisse

0 0


Si dans toute la France la soirée du match France-Suisse s’est terminée dans la déception lundi, à Lyon, elle s’est aussi terminée dans la violence. Une impressionnante rixe a éclaté dans le 2e arrondissement de la ville dans la soirée, selon des vidéos postées sur les réseaux sociaux et des médias locaux.

Les violences ont éclaté aux alentours de 23 heures, devant les bars et restaurants de la rue de la Monnaie et de la rue Mercière, dans l’hypercentre de la ville et à proximité de la place Bellecour. Les vidéos mises en lignes, que vous pouvez retrouver dans notre vidéo ci-dessous, montrent une scène de chaos, durant laquelle des individus encapuchonnés et masqués ou encagoulés viennent semer le trouble.

Les coups pleuvent, tout comme les chaises et les bouteilles en verre. Certaines personnes semblent subir un véritable lynchage. Des bruits de puissants pétards peuvent être entendus.

Une revendication de l’ultra-droite

Selon « le Progrès », la police est intervenue pour disperser la foule. Le quotidien régional, tout comme le site « Lyon Mag », citent l’hypothèse de membres de l’extrême droite à l’origine de ces violences. Ceux-ci auraient revendiqué l’attaque sur un canal Telegram proche de ces milieux : Ouest Casual. Une capture d’écran relayée sur Twitter montre la vidéo partagée sur le canal suivie d’une légende en anglais : « Des hooligans lyonnais face à des singes ».

Contactée par « l’Obs », la préfecture du Rhône condamne fermement ces événements et évoque une « rixe entre groupes de supporters ». Elle cite, elle aussi, cette revendication par « l’ultra-droite », mais précise qu’« à ce stade, ce n’est pas vérifié ». Une enquête est en cours pour déterminer les circonstances de ces violences, tout comme leurs causes, qui restent inconnues, ce mardi.

Aucune interpellation

La préfecture dément également des tirs de coups de feu, dont certains internautes s’étaient inquiétés, mais explique que des mortiers ont été tirés dans l’hypercentre de la ville. La présence d’un dispositif de sécurité pour prévenir les débordements à la suite du match a permis de rapidement mettre fin aux heurts, affirme-t-on.

Aucune interpellation n’a été faite et les pompiers n’ont pas eu à intervenir pour des blessés, souligne la préfecture. Une individu a toutefois déposé plainte pour des coups et est examinée par un docteur.





Source

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *