Célébrés à Buenos Aires, les champions argentins abandonnent le bus pour l’hélicoptère

0 0


Publié le :

Devant l’étendue du rassemblement en leur honneur à Buenos Aires, pour fêter leur titre de champion du Monde de football, les joueurs de l’Albiceleste ont dû survoler le parcours prévu au sein de la capitale argentine en hélicoptère plutôt qu’en bus.

La sélection argentine championne du monde de football a entamé, mardi 20 décembre, en milieu d’après-midi un survol en hélicoptère de Buenos Aires, abandonnant une parade de victoire en bus devenue « impossible » en raison de « l’explosion de joie populaire », a annoncé la présidence du pays.

Des millions d’Argentins ont célébré, mardi 20 décembre, à Buenos Aires, leurs champions du monde rentrés dans la nuit, une fête délirante au point de rendre impossible en bus la fin de parade, que l’équipe de Lionel Messi a fini par un survol en hélicoptères. © compte twitter officiel Buenos Aires

« Les champions du monde survolent tout le parcours prévu en hélicoptères, car il est devenu impossible de continuer par la route », a déclaré dans un tweet la porte-parole de la présidence Gabriela Cerruti. « Continuons de célébrer en paix, et de leur montrer notre amour et admiration », a-t-elle ajouté.


Plus de quatre millions de personnes, selon une source de la municipalité, s’étaient massées sur le parcours de l’équipe, entre le complexe de la Fédération argentine (AFA) à 32 km de la capitale, et le cœur de la ville.

Quelques minutes auparavant, le président de l’AFA Chiqui Tapia avait annoncé que les autorités de sécurité « ne nous laissent pas arriver au bout pour saluer tous les gens qui attendaient à l’Obélisque ». « Mille excuses au nom de tous les joueurs champions », avait-il ajouté dans un tweet.


Parti à 11 h 45 (14 h 45 GMT) du siège de l’AFA, le bus des désormais « tri-campeones » argentins devait rallier l’Obélisque, point névralgique des célébrations. Mais il n’avait, trois heures plus tard, parcouru qu’une dizaine de kilomètres, ralenti le long du chemin par des dizaines milliers de supporters arborant maillots ciel et blanc, a constaté l’AFP.

>> À lire aussi : Lionel Messi enfin adulé à sa juste mesure

Des images de télévisions argentines ont montré, à un moment donné du parcours, un supporter tentant de sauter dans le bus des joueurs alors qu’il passait juste au dessous d’un pont routier, mais manquant sa réception, et terminant sa chute dans la foule compacte qui suivait le bus à pied.

Le survol en hélicoptère semblait confirmer que l’équipe ne se présenterait pas au balcon de la Casa Rosada, le palais présidentiel. Là même où Maradona était apparu avec le trophée après le dernier titre mondial, en 1986. 

Maigre consolation pour les supporters : savoir que la Coupe du Monde est bien passée au-dessus de leurs têtes, de l’Obélisque, dans un des hélicoptères, occupé par Messi, Scaloni et De Paul, selon un communiqué de la police fédérale.

« Un peu de déception bien sûr, tout aurait pu être mieux organisé pour qu’on profite d’une chose dont on n’a pas profité depuis 36 ans », se désolait Roman Garcia, agent administratif de 36 ans. 

Retour en images sur les célébrations du titre mondial de l’Albiceleste

Avec AFP





Source

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *