Ces plantes toxiques qui peuvent tuer… mais aussi soigner

0 0


La nature regorge de milliers d’espèces de plantes. Certaines d’entre elles peuvent cependant être très dangereuses et provoquer de fortes douleurs si on les touche, voire même entraîner la mort. Mais ces plantes toxiques sont également utilisées dans la fabrication de certains médicaments, comme un anticancéreux. Katia Astafieff, biologiste et directrice adjointe des Jardins botaniques du Grand Nancy, a évoqué ces plantes, jeudi sur Europe 1 dans l’émission Sans Rendez-vous. 

Urtica ferox et berce du Caucase : ces plantes qui provoquent des douleurs insupportables 

Certaines plantes sont si toxiques qu’elles peuvent provoquer de fortes douleurs rien qu’au toucher. C’est le cas de l’urtica ferox, également appelée ongaonga, qui vit en Nouvelle-Zélande. Mais « la pire vit en Australie : la dendrocnide moroides », explique la biologiste, auteure du livre Mauvaises graines, la surprenante histoire des plantes qui piquent, qui brûlent et qui tuent.

« J’ai trouvé le témoignage d’une étudiante américaine qui, au contact de la plante, a eu la sensation à la fois d’être électrocutée et d’être aspergée d’acide chaud », détaille Katia Astafieff. « Cette plante provoque une douleur très intense, puisqu’elle va émettre des toxines qui s’appellent ‘moroidines’. Cette toxine va provoquer des irritations intenses et insupportables. Les gens qui ont touché la plante disent devenir fous et racontent des douleurs insupportables ». 

Autre plante extrêmement dangereuse : la berce du Caucase. « C’est une très belle plante qui ressemble à une carotte géante, en forme un peu de parapluie. Elle est dite invasive, c’est-à-dire qu’elle se propage de manière considérable. Surtout elle est photo-sensibilisante, si on la touche avant ou après s’être exposé au soleil on risque des brûlures très intenses. Ca peut être des brûlures au troisième degré. Ce sont donc des plantes qu’il ne faut pas toucher », met en garde la biologiste.  

Des plantes toxiques qui peuvent être utilisées comme médicaments…

Certaines plantes toxiques sont, elles, utilisées pour fabriquer des médicaments. « C’est une règle de base de la pharmacologie. La même molécule à toute petite dose peut soigner, mais à dose plus forte peut tuer », explique Katia Astafieff.

« Il y a des plantes qui fabriquent des molécules toxiques, qui sont des mécanismes de défense. On a l’exemple de l’if, qui est un très bel arbre, dont toutes les parties sont toxiques et qui est mortel (et que l’on peut trouver en France) », avertit la biologiste. « Mais avec cette plante on a réussi à fabriquer l’un des médicaments les plus importants actuellement, puisqu’on en fait un anticancéreux très puissant. »

… ou comme poison 

Connaissez-vous le vomiquier ? Cette plante a été utilisée pour en faire un médicament, mais aussi par des serial killer. Car le fruit du strychnos nux-vomica, son nom scientifique, contient un poison : la strychnine. « Elle a été utilisée dans certains médicaments mais aussi pour commettre des meurtres. On en trouve dans la fiction, dans les romans d’Agatha Christie et d’Alexandre Dumas. Un serial killer canadien l’a aussi utilisé à la fin du 19e siècle en empoisonnant des femmes avec de la strychnine ».



Source

Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *