Coronavirus : un premier cas détecté en France dès le 27 décembre

0 0

Le coronavirus SARS-CoV-2 circulait-il déjà en France, fin 2019 ? C’est l’hypothèse formulée par le Pr Yves Cohen, chef de service de réanimation des hôpitaux Avicenne à Bobigny et Jean-Verdier à Bondy dans le département de la Seine-Saint-Denis. Sans le savoir, le 27 décembre dernier, les équipes de l’hôpital Jean-Verdier auraient pris en charge un patient atteint du Covid-19.

Pour en arriver à cette conclusion, les équipes hospitalières ont ré-analysé des prélèvements PCR : « on a repris toutes les PCR testées chez des patients atteints de pneumonie en décembre et janvier dont les résultats étaient négatifs », a indiqué le Pr Cohen, dimanche 3 mai à l’antenne de BFMTV. « Et sur les 24 patients, nous avons eu un cas positif au Covid-19, le 27 décembre, quand il était hospitalisé chez nous, à Jean-Verdier ». Selon lui, il est probable que les premiers cas soient même antérieurs à cette date.

Pas forcément le patient zéro

Le coronavirus aurait donc circulé bien plus tôt que prévu sur le territoire national. « Ce n’est pas étonnant, lorsque l’on sait que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré qu’il circulait en Chine dès le 8 décembre, au moins. Avec la multiplication des voyages, il est normal que le virus soit apparu rapidement en France », a indiqué le Dr Olivier Bouchaud, infectiologue à l’hôpital Avicenne dans les colonnes du Parisien.

Le Pr Cohen assure avoir tenté par tous les moyens de comprendre comment ce patient avait pu être contaminé. « Il était étonné, il ne comprenait pas comment il avait été contaminé. Il n’avait pas fait de voyages. Nous avons appelé le patient. Il a été malade quinze jours et il a contaminé ses deux enfants, mais pas sa femme », a-t-il précisé. Peut-être sa femme aurait-elle contracté une forme asymptomatique du virus et la lui aurait transmise.

L’enquête se poursuit et apparaît d’autant plus importante qu’en France, le mystère du patient zéro reste entier. « Il est peut-être le patient zéro, mais peut-être qu’il y en a d’autres dans d’autres régions », tempère le Pr Cohen qui invite à re-tester toutes les PCR négatives pour les pneumonies ces derniers mois. « Le virus circulait probablement », conclut-il.

Les premiers cas officiellement détectés remontent à fin janvier

Selon le ministère de la Santé, les premiers malades répertoriés sur le territoire français ont été pris en charge le 24 janvier 2020 pour une infection respiratoire à Covid-19 (alors appelée 2019-nCoV). Un Français d’origine chinoise et deux touristes chinois ayant séjourné à Wuhan (foyer de l’épidémie en Chine) avaient été pris en charge à l’hôpital Bichat à Paris, et au CHU de Bordeaux.


Source

Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *