EN DIRECT – Coronavirus : 22 nouveaux cas à Pékin, des millions de personnes testées

0 0


EN DIRECT

Les cinémas vont rouvrir ce lundi dans des conditions inédites. Le ministre de la Culture, Franck Riester, a cependant assuré dimanche matin sur Europe 1 qu’il n’y « aura pas de demi-jauge », comme initialement envisagée. Ce dimanche est également marqué par la Fête de la Musique, qui se tiendra sous haute surveillance en raison de la pandémie. Le retour de tous les enfants à l’école et au collège est lui attendu lundi, tandis que les sports collectifs vont pouvoir reprendre, dans un contexte d’accélération du déconfinement dans le pays.

Si en France, le reflux épidémique se poursuit, la situation continue d’inquiéter en Amérique latine, et particulièrement au Brésil. Suivez l’évolution de la situation en direct. 

Les principales informations à retenir

  • « Il n’y aura pas de demi-jauge » pour les cinémas et salles de spectacle, a annoncé Franck Riester sur Europe 1 
  • Le retour obligatoire à l’école entre en vigueur lundi 
  • La France a enregistré 16 décès supplémentaires en 24 heures, la baisse en réanimation continue
  • La pandémie a fait plus de 461.000 morts dans le monde

Franck Riester l’annonce : « Il n’y aura pas de demi-jauge » pour les cinémas et les salles de spectacle 

« Il n’y aura pas de demi-jauge comme cela avait précédemment été imaginé » a annoncé sur Europe 1 Franck Riester. Le ministre de la Culture est revenu sur la réouverture des cinémas, qui après trois mois de fermeture accueilleront du public pour la première fois lundi. Interrogé sur le protocole sanitaire mis en place, Franck Riester a expliqué que les salles ne seront pas limitées à accueillir 50% de spectateurs.

Concernant les discothèques, qui resteront fermées cet été, Franck Riester se veut prudent. « Il faut travailler à leur réouverture, mais l’on comprend bien qu’il est plus difficile de respecter la distanciation quand on danse que lorsque l’on est assis », a souligné Franck Riester. Les représentants du monde de la nuit seront reçu au ministère la semaine prochaine, a-t-il précisé. À partir de septembre « et sous réserve d’une nouvelle évaluation de la situation épidémiologique, la rentrée pourra être marquée par de nouveaux assouplissements », précisait Matignon dans la nuit de vendredi à samedi, après la tenue du Conseil de défense.  

Une Fête de la Musique sous haute surveillance

Le ministre de la Culture a également défendu la tenue de la Fête de la Musique, ce dimanche, malgré la crise du coronavirus. Les autorités ont imposé un certain nombre de règles strictes, dont le respect des mesures de distanciation sociale et l’interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes dans l’espace public. 

« Les concerts spontanés ne sont pas autorisés », mais « les manifestations sur la voie publique peuvent faire l’objet d’un régime dérogatoire » avec une « autorisation préalable du préfet de département, en lien avec le maire », ont précisé les autorités. Concernant les bars, cafés et restaurants, « l’organisation de concerts relève de la responsabilité de l’exploitant du lieu :  ils sont déconseillés dès lors qu’ils sont susceptibles de générer des rassemblements non maîtrisés sur la voie publique », fait savoir le gouvernement. 

Retour à la normale dans les écoles et reprise des sports collectifs 

Outre la réouverture des cinémas, ce lundi sera marqué par le retour à la normale dans les écoles et collèges de tout le pays. Le protocole sanitaire en vigueur va être considérablement allégé : finie la règle de distanciation sociale à la maternelle, et la distance obligatoire d’un mètre à l’école élémentaire et au collège. Pour de nombreuses familles, cette perspective est accueillie avec joie. Lisez ici notre reportage sur le soulagement des parents… et des enfants.

Les sports collectifs vont également pouvoir reprendre, dans un contexte d’accélération du déconfinement. 

16 décès en 24 heures en France, la baisse en réanimation continue 

Le reflux épidémique se confirme jour après jour dans le pays. La France a enregistré 16 décès supplémentaires dans les dernières 24 heures, portant le total des morts à 29.633 depuis le début de l’épidémie, selon le bilan publié samedi par Santé Publique France. Selon l’agence nationale de santé publique, le nombre de patients du Covid-19 en réanimation continue de baisser avec 715 malades, soit 12 de moins que dans le bilan publié la veille par la Direction générale de la santé (DGS).

Plus de 464.000 morts dans le monde, situation inquiétante en Amérique du Sud 

La pandémie a fait au moins 464.000 morts dans le monde, selon un bilan établi par l’AFP. Les États-Unis, qui ont recensé leur premier décès lié au coronavirus début février, sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec plus de 119.000 décès pour plus de 2,2 millions cas. Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 49.980 morts, le Royaume-Uni avec 42.690 morts, l’Italie avec 34.610 morts, et la France avec 29.600 morts.

En Amérique du Sud, particulièrement touchée, le Brésil a franchi samedi la barre du million de cas de contaminations et devrait dépasser dans les prochaines heures celle des 50.000 décès. Au Pérou, qui vit sa treizième semaine de confinement total, le bilan officiel a dépassé samedi les 250.000 contaminations pour un peu moins de 8.000 morts. Le bilan dépasse également les 7.000 morts au Chili, et les 20.000 au Mexique.

De son côté, à minuit dans la nuit de samedi à dimanche, l’Espagne a levé l’état d’alerte décrété le 14 mars et rouvert sa frontière terrestre avec la France et ses ports et ses aéroports aux ressortissants de l’Union européenne. Le Portugal n’ouvrira sa frontière avec l’Espagne que le 1er juillet.

Des millions de personnes testées à Pékin 

En Chine, les autorités continuent leur course contre-la-montre pour circonscrire le rebond de contaminations à Pékin. 22 nouveaux cas ont été déclarés dimanche dans la capitale chinoise, alors que plus de deux millions de personnes sont en train d’être testées. Parmi les nouveaux cas confirmés dimanche, figure une infirmière qui est la première travailleuse du secteur de la santé à être testée positive depuis le rebond de l’épidémie.

Plus de 220 cas ont été liés au nouveau foyer de contamination. Les autorités locales ont ouvert dans la capitale 2.000 sites pour tester la population, selon l’agence de presse Chine Nouvelle qui précise que 2,3 millions d’échantillons ont déjà été prélevés. Lisez ici notre analyse sur la stratégie du gouvernement chinois à Pékin.



Source

Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *