Enceinte, vegan, diabétique… comment adapter son alimentation en continuant la pratique sportive ? 

0 0


Faire du sport de manière quotidienne fait partie du traitement du diabète. Lorsque l’on est enceinte, cela peut prévenir l’apparition de certaines maladies. Et concernant les personnes vegans, il n’y aucune contre-indication quant à la pratique d’une activité sportive. Ces trois affirmations peuvent surprendre et pourtant elles sont scientifiquement prouvées. Emilie Demoly, diététicienne-nutritionniste et auteure de Ma bible de l’alimentation spéciale sportives et le docteur Jean-Marc Sène, docteur du sport, apportent des précisions concernant l’alimentation lors de la pratique d’activité sportive.

Table des matières

Pour les personnes vegans, attention aux apports en protéines

Pour les personnes ayant décidé d’adopter un régime végan, il faut être particulièrement attentifs aux apports en protéines. Si les protéines végétales sont nécessaires, il ne faut pas hésiter à manger des pâtes si l’on pratique une activité physique régulière. « Tout ce qui est dans les amandes, le soja, c’est excellent pour la santé. Il y a beaucoup de protéines végétales dans tout cela. Il faut aussi faire très attention à la vitamine D. Pour cela, c’est simple, il faut aller au soleil. On peut aussi prendre des compléments en vitamine. De manière générale, si l’alimentation vegan est bien équilibrée et assez complète, on doit pouvoir faire du sport tout à fait normalement », assure Jean-Marc Sène à Europe 1.

Pour les femmes enceinte, le sport prévient un certain nombre de pathologies

Concernant la grossesse, il y a quelques règles à suivre en termes de nutrition. Il faut être vigilant à la qualité et à la quantité de ses aliments et couvrir correctement ses besoins en calcium, en magnésium, en fer, mais également en vitamine B9 pour laquelle les besoins de la femme enceinte augmentent à ce moment-là.

« Il a été prouvé scientifiquement qu’il y a un intérêt à faire de l’activité physique. Cela peut prévenir d’un certain nombre de pathologies liées à la grossesse comme le diabète gestationnel, l’hypertension artérielle. Donc il faut vraiment le promouvoir », rapporte Jean-Marc Sène, docteur du sport, au micro d’Europe 1. 

Pour les diabétiques, le sport régule la glycémie

L’activité physique quotidienne fait aussi partie du traitement du diabète. Deux choses permettent de réguler le taux de sucre dans le sang. Premièrement, il y a l’insuline qui fait rentrer le sucre dans les cellules et ainsi diminue sa présence dans le sang. Et puis, il y a l’activité physique.

« Cette dernière permet de réguler la glycémie. C’est, de ce fait, « aussi efficace » qu’une dose d’insuline en plus dingue. Ça permet de réguler, d’améliorer ce qu’on appelle l’équilibre glycémique, l’équilibre du sucre, du taux de sucre dans le sang. Il faut être vigilant sur son apport, son équilibre alimentaire, particulièrement sur son apport en glucides. Cela concerne tout ce qui est céréales, féculents, les fruits aussi qui permettent d’éviter d’avoir des hypoglycémies réactionnelles. Il faut aller vers des féculents semi-complets ou complets de telle manière à pouvoir bien réguler la glycémie », conclut Emilie Demoly, diététicienne-nutritionniste, au micro d’Europe 1.



Source

Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *