Fabio Quartararo deuxième du Grand Prix d’Autriche et leader renforcé du championnat du monde

0 0


Sur un circuit qui ne réussit pas forcément aux Yamaha, Fabio Quartararo a tiré le meilleur de sa moto, dimanche 21 août, au Red Bull Ring de Spielberg (Autriche). Parti cinquième, le Français a profité des erreurs de ses concurrents pour remonter au classement et conforter son avance au classement des pilotes. Son compatriote, Johann Zarco, termine 5e.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Fabio Quartararo, le champion que les fans français de moto attendaient

Après deux Grands Prix plus compliqués, « El Diablo » avait faim de succès en Autriche. Sa deuxième place, derrière un Francesco Bagnaia intouchable, a presque un parfum de victoire. La course aurait pu mieux débuter pour le Français, dépassé dès le premier tour par Maverick Vinales (Aprilia). Mais alors que Quartararo perdait du terrain, l’Espagnol s’est manqué dans un virage, permettant au champion du monde en titre de reprendre la 5e position. C’est, ensuite, Enea Bastianini (Ducati), qui est sorti de piste à son tour, faisant gagner une place à ses poursuivants, dont le Français.

« L’une de mes meilleures courses »

Quatrième, mais distancé par Jorge Martin, « El Diablo » s’est accroché pour remonter aux avant-postes et se mêler à la bagarre pour le podium. Il a une nouvelle fois profité d’un « tout-droit » de l’Espagnol pour gagner une position, avant de signer un superbe dépassement sur Jack Miller dans le 25e tour. « Je pense que c’est l’une de mes meilleures courses, a réagi le Français en descendant de moto. Je me suis poussé à la limite, j’ai failli tomber plusieurs fois, donc, bien sûr, je suis très content. Mes premiers tours n’étaient pas très bons, mais j’ai fait une belle remontée. Avec quelques tours de plus, j’aurais peut-être pu jouer la gagne contre Francesco. »

L’Italien signe, lui, une troisième victoire consécutive, qui lui permet de revenir à la troisième place du classement des pilotes, à 44 points de Fabio Quartararo. A sept Grands Prix de la fin du championnat, le Français conforte son avance sur son dauphin Aleix Espargaro, avec 32 unités de différence.





Source

Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *