face à l’agressivité allemande, les Bleus ont tenu bon

0 0


Entrée en matière réussie pour Bleus à l’Euro. Ils ont battu mardi soir l’Allemagne (1-0), pour leur premier match de l’Euro, prenant déjà une option pour les huitièmes de finale. Mais les Français ont été secoués par l’agressivité allemande. Il faut dire qu’ils avaient été prévenus : « Il faut aussi être sale, pas toujours gentil, gentil, gentil, et ne pas toujours essayer de t’en sortir avec du beau football. Contre des joueurs comme ça, il faut aussi envoyer un message, et tôt », avait prévenu le défenseur allemand Antonio Rüdiger à la veille de la rencontre.

La morsure de Rüdiger sur Pogba

Toujours masqué, le défenseur allemand de Chelsea s’est encore une fois illustré dans son rôle de défenseur rugueux voire vicieux. Mais son geste est malgré tout très surprenant : juste avant la mi-temps, l’Allemand a mordu Paul Pogba dans le dos. On est loin de la morsure de Luis Suarez sur Giorgio Chiellini en 2014, mais l’action interpelle forcément. Furieux, Paul Pogba s’est plaint auprès de l’arbitre de touche. Sans que ça aille plus loin.

Le KO de Pavard

Benjamin Pavard se souviendra de ce premier match de l’Euro 2020. Ou pas ? A l’heure de jeu, le défenseur du Bayern a été percuté en pleine figure par Robin Gosens. L’Allemand est arrivé lancé dans la surface française et sa cuisse a percuté le visage de Pavard, qui s’est effondré sous la violence du choc. Le Français est resté longuement sonné, couché, la tête dans la pelouse. « J’ai pris un sacré choc. J’étais un peu KO pendant 10 à 15 secondes. Après, ça allait mieux », a-t-il expliqué après la rencontre, sur BeIn Sport.

Après plusieurs minutes au sol, il s’est finalement relevé, a repris son poste et n’a pas été remplacé par la suite. Une décision qui pose question vu la violence du choc et l’état du Français dans les instants qui ont suivi le contact. Robin Gosens n’a lui pas été sanctionné. « Inadmissible qu’il n’ait pas été au moins averti », a jugé l’ancienne internationale et consultante d’Europe 1 Aline Riera.

Le tacle d’Hummels sur Mbappé dans la surface

Il restait dix minutes à jouer quand Kylian Mbappé, lancé à pleine vitesse, s’en allait vers les cages de Neuer. Plus rapide que son vis-à-vis, le Parisien a pris de vitesse Mats Hummels, qui le rattrapera finalement par un tacle par derrière et Mbappé s’effondrera dans la surface. L’arbitre Carlos Del Cerro Grande n’a pas sifflé penalty. « Pour moi, il y a 100 fois penalty. Hummels est derrière et même s’il effleure le ballon, il tacle par derrière donc c’est faute », a estimé Aline Riera mardi soir sur Europe 1.

Didier Deschamps interpelle l’arbitre

« Ca fait beaucoup de faits de jeu. L’arbitrage n’a pas été au niveau ce soir », a regretté Aline Riera. A la fin de la rencontre, Didier Deschamps s’est d’ailleurs montré très énervé contre l’arbitrage, un mouvement rare de la part du sélectionneur des Bleus. Deschamps a intercepté le trio arbitral lorsqu’il se dirigeait vers le tunnel et a parlé de façon virulente pendant une petite minute.

Malgré tout, les Tricolores ont tenu. Prochain rendez-vous pour les Français : contre la Hongrie samedi (15 heures), à Bucarest, dans un stade plein.





Source

Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *