Incidents Paris FC – Lyon : les deux clubs donnés perdants et éliminés de la Coupe de France

0 0


La sanction est lourde. La Commission de discipline de la Fédération française de Football (FFF) a décidé ce lundi 27 décembre de donner match perdu pour le Paris FC et l’Olympique lyonnais et d’éliminer les deux clubs de la Coupe de France, après les incidents survenus en tribunes lors du 32e de finale le 17 décembre.

Nice en 8e

Les deux clubs écopent par ailleurs d’amendes (10 000 euros pour le Paris FC, 52 000 euros pour Lyon) et l’OL est également suspendu de Coupe de France avec sursis, à compter de l’édition 2022-2023.

La suite après la publicité

Le club lyonnais sera privé en outre de ses supporteurs en parcage extérieur jusqu’à la fin de la saison. Une sanction qui s’appliquera aussi en Ligue 1.

Jets de bouteilles, bagarres, guet-apens… retour sur un début de saison mouvementé en Ligue 1

Après cette décision forte de la FFF, le club niçois, qui devait rencontrer le vainqueur de ce match en 16e de finale, est par conséquent directement qualifié en 8e.

Le Paris FC devra lui jouer cinq matches à huis clos à Charléty.

Trois ultras parisiens interpellés

Le match entre le Paris FC et Lyon disputé au stade Charléty, avait été définitivement arrêté à la mi-temps (1-1), dernier épisode d’une longue série d’incidents en tribunes dans les stades français cette saison.

La suite après la publicité

Football : le dangereux retour des hooligans

Profitez de l’offre 1€
pour 3 mois
avec Google

En choisissant ce parcours d’abonnement promotionnel, vous acceptez le dépôt d’un cookie d’analyse par Google.

Des fumigènes avaient été lancés aux abords du parcage des supporters lyonnais et des bagarres avaient éclaté en tribunes, entraînant des mouvements de foule et le déploiement des forces de l’ordre. Deux personnes, un supporter et un policier, avaient été blessées.

Si aucune interpellation n’a eu lieu sur le moment, trois supporters ultras parisiens ont ensuite été interpellés. Deux d’entre eux seront jugés pour violences en réunion, a-t-on appris mercredi dernier auprès du parquet, qui avait ouvert une enquête dès le lendemain des faits.





Source

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *