Karim Benzema ne se rendra pas à son procès

0 0


Karim Benzema ne s’assiéra pas sur le banc des prévenus, mercredi 20 octobre, au tribunal correctionnel de Versailles. Selon des sources concordantes contactées par Le Monde, l’attaquant vedette des Bleus ne se rendra pas à son procès, prévu sur trois jours, pour « complicité de tentative de chantage » à la « sextape » exercé, en 2015, sur son ex-coéquipier en sélection, Mathieu Valbuena. Le joueur encourt une peine maximale de cinq ans de prison. Il sera représenté à l’audience par ses avocats, Mes Antoine Vey et Sylvain Cormier.

Mardi, il a participé à la victoire (5-0) du Real Madrid contre le Chakhtar Donetsk, lors de la troisième journée de Ligue des champions. Le match avait lieu à Kiev, à plus de 2 200 km de Versailles.

« Karim travaille, il a du boulot, avait expliqué à RMC, lundi Karim Djaziri, son ancien agent. Il a match demain [mardi] en Ligue des champions, et un clasico à préparer dimanche, entre parenthèses. Juste l’un des matchs les plus importants au monde… »

Le point sur l’affaire : Article réservé à nos abonnés L’affaire de la « sextape » et Karim Benzema devant le tribunal de Versailles

Karim Benzema soupçonné d’avoir « aidé à la réalisation de ce chantage »

Mathieu Valbuena et Karim Benzema, en juin 2014.

Selon l’ordonnance de renvoi, que Le Monde a consultée, Karim Benzema est soupçonné par la juge d’instruction, Anne Duval, d’« avoir aidé à la réalisation de ce chantage en proposant à M. Valbuena (…) au cours d’un entretien dont il est à l’initiative, de façon insistante (…) les services d’un ami proche [son ami d’enfance, Karim Zenati], tout en validant le fait que ce recours n’est pas gratuit. »

Lors de son audition, « Mathieu Valbuena précisait ensuite qu’il pensait au départ que c’était un “conseil amical”, puis s’était aperçu au fil de la conversation qu’il était un intermédiaire des maîtres chanteurs. Il avait ressenti que Benzema voulait lui faire comprendre que c’était grave que ça pouvait faire des dégâts sur lui, sa famille et l’équipe de France ».

L’un des maîtres chanteurs présumés, Axel Angot, avait maintenu devant les enquêteurs que l’un des prévenus, Mustapha Zouaoui, « avait eu l’idée de faire appel à Karim Benzema via Karim Zenati, pour faire pression sur M. Valbuena ». Selon lui, « l’intervention de M. Benzema avait pour finalité de faire payer M. Valbuena ».

Pour la défense de Karim Benzema, cette accusation n’est pas fondée. « Ce qu’attend fondamentalement Karim Benzema de ce procès est que l’on s’aperçoive enfin du caractère absurde de l’accusation portée contre lui dans cette affaire », estime Me Sylvain Cormier.



Source

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *