La 3-MMC, la drogue de synthèse en vogue qui continue d’inquiéter les autorités

0 0



La 3-MMC, une drogue de synthèse apparue au milieu des années 2010, a allègrement circulé dans les boîtes de nuit et autres festivals cet été, soulignent nos confrères de franceinfo. Pour cause ? Elle est vendue 10 à 30 euros le gramme, contre 60 à 80 euros pour la cocaïne. De quoi s’agit-il exactement ? Quels sont les risques ? 

Qu’est-ce que la 3-MMC ?

La  La 3-méthylméthcathinone, aussi appelée 3-MMC appartient à la famille des cathinones de synthèse, « un groupe de substances stimulantes chimiquement liées à la cathinone, la principale substance psycho-active de la plante de khat », indique l’Observatoire français des drogues et toxicomanies dans un rapport paru début juin 2022 (source 2).

Cette drogue de synthèse se vend sous forme de poudre blanche ou de cristaux et présente beaucoup de similitudes avec la cocaïne. Si elle rencontre un tel succès, c’est qu’elle est bien moins chère que la plupart des drogues dures. Elle est plébiscitée pour ses effets stimulants entactogènes (elle favorise le contact) et empathogènes (elle augmente l’empathie) », précise l’Observatoire français des drogues et toxicomanies. 

« On s’installe, dans une bulle qui va permettre de se désinhiber, témoigne Julien, consommateur régulier, auprès du Parisien (source 3). Et le quarantenaire d’ajouter :

On entre dans un tunnel et pendant ce temps-là plus rien n’existe, tous nos problèmes, toutes nos difficultés, toutes nos douleurs disparaissent. 

3-MMC : quels risques pour la santé ?

Très facile d’accès, cette drogue engendre malheureusement de nombreuses conséquences, notamment sur le plan cardiovasculaire et neurologique, mais aussi sur le plan psychiatrique, précise le Professeur Amine Benyamania, chef du service d’addictologie à l’hôpital Paul-Brousse (APHP) à franceinfo. Dans le détail, selon Drogues Info Service (source 4), elle peut provoquer : 

  • des maux de tête, nausées et vomissements ; 
  • des troubles de l’érection et des convulsions ; 
  • des risques de coma et d’accident cardiaque dû à une augmentation du rythme cardiaque ; 
  • des insomnies, un épuisement, une anxiété importante, de la paranoïa et des fourmillements dans le corps ; 
  • une sensation de nez qui brûle et qui coule. 

Selon l’Observatoire français des drogues et toxicomanies, depuis le début des années 2010, cette drogue aurait causé la mort de 27 personnes en Europe. 



Source

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *