le drapeau LGBT s’affiche partout en Allemagne pour dénoncer une loi hongroise

0 0


Après le refus par l’UEFA d’illuminer l’Allianz Arena de Munich aux couleurs de l’arc-en-ciel lors du match de l’Euro opposant l’Allemagne à la Hongrie, mercredi, le drapeau symbole de la communauté LGBT s’est invité partout dans le pays, en réaction. Un homme a ainsi brandi le drapeau LGBT sur la pelouse, juste avant le match.

> Regardez les images

Arborer ces couleurs à cette occasion était motivé par le fait de dénoncer une loi jugée homophobe sur le point d’entrer en vigueur dans la Hongrie de Viktor Orban.

Cette législation interdisant la diffusion de contenus sur l’homosexualité aux mineurs, appelée à entrer en vigueur en juillet, a provoqué une controverse politico-sportive d’une rare intensité, impliquant UEFA, gouvernements européens et institutions de l’UE.

Du stade de Munich aux couleurs LGBT au tweet de Griezmann, le « Rainbowgate » secoue le foot européen

La ville de Munich, où se déroulait mercredi soir la rencontre Allemagne-Hongrie (2-2) dans le cadre de l’Euro, voulait à l’origine illuminer le stade aux couleurs symboles de la communauté LGBT et de la tolérance, afin « d’envoyer un signal clair de solidarité » avec les homosexuels.

Mais l’UEFA a refusé, en invoquant une obligation de neutralité politique, s’attirant de nombreuses critiques dans toute l’Europe.

Le drapeau arc-en-ciel presque partout en Allemagne

En signe de défiance face à la fédération européenne de football, plusieurs autres stades de football allemands, à Berlin, Francfort, Cologne, Düsseldorf, Cologne ou encore Augsburg ont été illuminés dans la soirée aux couleurs arc-en-ciel.

De nombreuses municipalités du pays ont éclairé leurs hôtels de ville de la même manière, à commencer par Munich, mais aussi des salles de concert comme l’Elbphilharmonie de Hambourg, ou de grandes entreprises comme la compagnie nationale des chemins de fer.

A force de ne pas vouloir politiser le foot, l’UEFA a rendu le « Rainbowgate » très politique

Dans les tribunes, au milieu des drapeaux allemands noir, rouge et or, de nombreux spectateurs tenaient aussi de petits fanions aux couleurs arc-en-ciel, distribués avant la rencontre devant le stade par des associations de défense des LGBT.

« Opposition claire aux discriminations et soutien à la liberté et à la tolérance », tweete aussi depuis les tribunes le ministre-président de Bavière, Markus Söder, portant un masque anti-Covid arc-en-ciel.

 





Source

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *