le Grand Prix de France vit-il ses derniers jours au Castellet ?

0 0


Si vous êtes en vacances dans le Var, du côté du Castellet, ce ne sont pas les cigales que vous entendrez ce week-end, mais le bruit des moteurs. Le Grand Prix de France revient et promet beaucoup. D’abord, l’enjeu sportif de cette course mythique de Formule 1 avec le duel attendu entre Red Bull et Ferrari. Mais il y a aussi l’avenir du Grand Prix en lui-même, qui est dans tous les esprits. Cette année, c’est peut-être le dernier rendez-vous des pilotes au Castellet. Le mythique circuit Paul-Ricard ne reverra peut-être pas la F1 de sitôt. Dans le paddock, on ne parle que de ça.

À la fin de la saison, le contrat entre la Fédération internationale d’automobile, la FIA, et le circuit Paul-Ricard est terminé. Pour l’instant, il n’est pas renouvelé. Sur le circuit, on s’inquiète que cette course mythique de mi-saison disparaisse, tout simplement. Et en premier lieu, les deux pilotes français, Esteban Ocon et Pierre Gasly, ravis forcément de courir à domicile. 

« Je suis patriote et je défendrai toujours au maximum le Grand Prix », dit Pierre Gasly de l’écurie Alpha Tauri. « Personnellement, c’est un Grand Prix qui apporte des émotions comme nulle part ailleurs. Donc, je ferai toujours le maximum de mon côté pour le garder », assure-t-il.

200.000 spectateurs attendus

Cette année, pour la première fois, les tribunes afficheront complet, et 200.000 spectateurs sont attendus sur le week-end. Éric Boullier, le directeur général du Grand Prix de France, fera tout pour qu’il soit maintenu. « On souhaite garder le Grand Prix de France. C’est 100 millions de spectateurs live, ce sont des dizaines de millions de retombées économiques », affirme-t-il. « Maintenant, on discute de tous les scénarios possibles pour pouvoir s’inscrire dans le futur dans leur stratégie calendaire. C’est une équation économique, un écosystème qu’il faut mettre en place. »

Les rumeurs d’un Grand Prix de France une année sur deux vont bon train, une course à Nice serait aussi à l’étude. Ce qui est sûr à l’heure actuelle, c’est que la FIA n’a pas encore tranché.



Source

Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *