le Paris Saint-Germain retrouve le goût de la victoire et la tête de la Starligue

0 0


Pour le dernier match de l’année 2022, le HBC Nantes recevait le PSG dans une Neodif XXL à guichets fermés. Après un long combat, les joueurs de Grégory Cojean se sont inclinés dans les dernières minutes de la rencontre (32-33). Au buzzer, Valero Rivera aurait pu égaliser, mais il a manqué son penalty face à Andreas Palicka.

Grâce à cet arrêt, le PSG, octuple champion en titre, laisse le HBC Nantes sur la 3e marche provisoire, à deux points des deux co-leaders. Et ce malgré la forme époustouflante de l’arrière gauche Thibaud Briet, qui a explosé son record personnel avec 10 buts dans la soirée.

Ambiance survoltée

Dans l’ambiance survoltée de la XXL, la salle nantaise temporaire aux plus de 10.300 spectateurs, les Parisiens sont partis du mauvais pied, avec des exclusions temporaires successives des frères Karabatic.

Dès l’ouverture des débats, les Nantais ont pris deux buts d’avance, et se sont employés pour les tenir, aidés par une inhabituelle fébrilité parisienne devant le but.

Privé de son pivot Kamil Syprzak (fracture de fatigue du péroné) et de son demi-centre Luc Steins (raison familiale), le PSG restait sur deux défaites de rang contre Magdebourg en Ligue des champions et à Montpellier dans son jardin de la Starligue, après une série de 18 victoires consécutives toutes compétitions confondues.

 

Fin de match haletante

Mais les Parisiens ont su rester au contact avec de belles séquences défensives et une aisance croissante en attaque. Et à la suite de trois arrêts consécutifs d’Andreas Palicka, ils ont égalisé et repris l’avantage (12-13, 25e) face à des Nantais plus brouillons et moins entreprenants.

Au retour des vestiaires, le « H » a de nouveau connu un beau temps fort, porté à son tour par une série d’arrêts de son gardien Manuel Gaspar, qui ont permis aux Nantais de reprendre deux buts d’avance (20-18, 38e).

Comme en première période, les Parisiens ont accéléré en milieu de période pour reprendre la main (23-24, 43e), sans pour autant parvenir à se mettre à l’abri.

Dans un final haletant, Nantes a réussi à revenir à hauteur du PSG à 25 secondes du coup de sifflet final, mais pas à transformer la balle de match nul.



Source

Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *