Le rugbyman Virimi Vakatawa arrête sa carrière à 30 ans « pour motif cardiologique »

0 0


Le centre du Racing 92 et du XV de France Virimi Vakatawa a dû mettre un terme à sa carrière « pour motif cardiologique » à 30 ans et après trente-deux sélections avec les Bleus. « Il doit arrêter sa carrière en France pour motif cardiologique. (…) Une anomalie cardiaque avait été détectée avant le Mondial 2019 au Japon. Cette anomalie, qui n’est pas liée au rugby, a été surveillée, mais il s’agit d’une pathologie évolutive », a expliqué le docteur du Racing 92 Sylvain Blanchard en conférence de presse.

L’annonce, lundi, de cette fin de carrière aussi prématurée qu’inattendue a surpris tout le monde. « C’est dur pour moi de parler. Ce matin, je me suis levé à 8 heures et je savais que je ne serais pas sur le terrain avec les autres », a déclaré Virimi Vakatawa, entouré par le président de son club, Jacky Lorenzetti, son entraîneur, Laurent Travers, et le sélectionneur du XV de France, Fabien Galthié.

Lire aussi Coupe du monde de rugby 2019 : Virimi Vakatawa, un retour surprise au sein du XV de France

« Mais le plus dur, c’était hier : quand j’ai dû annoncer à mes coéquipiers que je devais arrêter. J’ai passé beaucoup de temps avec eux sur le terrain, en dehors… Ce n’est pas facile », a-t-il ajouté, visiblement ému. A ses côtés, le patron des Bleus a rappelé lui aussi avec émotion que Virimi Vakatawa avait disputé ses trois derniers matchs sous ses ordres, « en équipe de France au Japon et contre l’Angleterre avec les Baabaas ».

« Virimi a fait rêver beaucoup d’enfants. C’était un joueur-clé de notre aventure, de notre histoire et un homme formidable. Ce qu’il vit actuellement, il peut le partager, il peut continuer à être un exemple et dire aux enfants : “Profitez.” Il a encore beaucoup à partager. »

« On fera en sorte de l’accompagner »

Virimi Vakatawa devrait d’ailleurs rester près des terrains de rugby. C’est en tout cas son souhait et celui du Racing. « C’est un enfant du club, il est chez nous depuis onze ans. Le club ne va pas le laisser tomber », a assuré Jacky Lorenzetti, qui a expliqué avoir « presque perdu un fils ». « Il est toujours là, il va être présent sur les bords des terrains : au lieu d’être acteur, il fera autre chose, mais il restera sur le bord des terrains. (…) On fera en sorte de l’accompagner, qu’il ait toujours ses couleurs pour lesquelles il a tant donné », a abondé Laurent Travers.

Le dernier match de Virimi Vakatawa, trois-quarts centre aux appuis de feu, restera donc une victoire au Japon (20-15) avec le XV de France le 9 juillet au stade olympique de Tokyo. Joueur brillant, homme timide, Virimi Vakatawa était arrivé en France à 17 ans, après qu’un ailier fidjien du Racing 92, Sireli Bobo, l’avait repéré.

Au total, il aura disputé 145 matchs avec le Racing 92, dont 38 en Coupe d’Europe, inscrivant 49 essais. Ce joueur remarquable, un temps considéré comme le meilleur centre du monde, a également participé aux Jeux olympiques de Rio avec le VII de France. Sa carrière s’est donc arrêtée officiellement le 5 septembre.

Lire aussi XV de France : Brunel choisit de titulariser Ntamack et Vakatawa pour lancer la Coupe du monde

Le Monde avec AFP



Source

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *