Maladie d’Alzheimer : le houblon pourrait la prévenir, mais pas question pour autant de boire plus de bière

0 0



Le houblon, qui a été introduit dans la composition de la bière pour lui apporter son amertume et l’aromatiser, pourrait bientôt être utilisé dans le cadre de la lutte contre la maladie d’Alzheimer. Une nouvelle étude, parue dans la revue ACS Chemical Neuroscience (Source 1) met en effet en avant l’effet protecteur de certains composés du houblon contre cette maladie neurodégénérative.

Attention toutefois aux raccourcis hâtifs : boire de la bière ne prévient pas l’apparition de la maladie d’Alzheimer, ou du moins ça n’est pas ce que l’étude rapporte ici. Ce sont des molécules, extraites de fleurs du houblon, qui inhiberaient l’agglutination de la protéine bêta-amyloïde, laquelle s’accumule en plaques chez les malades d’Alzheimer.

Rappelons que cette démence est d’autant plus compliquée à prendre en charge qu’elle évolue en silence pendant des années avant d’engendrer des symptômes. L’enjeu médical est donc de trouver des moyens de prévenir son apparition ou de retarder sa progression avant que les dommages cérébraux ne soient irréversibles.

L’une des approches envisagées est le recours à des “nutraceutiques”, ou à des “alicaments”, ces aliments ou extraits végétaux ayant des propriétés thérapeutiques intéressantes. 

Les chercheurs ont ici passé au crible quatre variétés courantes de houblon, et découvert des extraits ayant des propriétés antioxydantes, pouvant empêcher que les protéines bêta-amyloïdes ne s’agglutinent dans le cerveau. Ce sont les polyphénols, famille de molécules présentes dans de nombreux autres végétaux, contenus dans le houblon qui lui conféreraient cet aspect protecteur.

L’équipe de recherche a testé un extrait de houblon in vivo, sur un ver Caenorhabditis elegans génétiquement modifié pour souffrir d’une pathologie proche de la maladie d’Alzheimer. Verdict : le ver a été protégé de la paralysie, prouvant l’activité “antiamyloïdogène” du houblon, selon les scientifiques.

Nos résultats montrent que le houblon est une source de molécules bioactives avec une activité synergique et multicible contre les événements précoces sous-jacents au développement de la maladie d’Alzheimer”, ont conclu les chercheurs. “On peut donc penser à son utilisation pour la préparation de nutraceutiques utiles à la prévention de cette pathologie”, ont-ils ajouté.

En attendant qu’un “alicament” voit le jour, on peut déjà enrichir son alimentation en aliments riches en polyphénols et autres antioxydants : fruits rouges, oléagineux (fruits à coque), raisin, choux, épices… D’autant qu’une assiette riche en fruits et légumes est recommandée pour lutter contre bien d’autres maladies.



Source

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *