Nadal, Djokovic et Alcaraz dans la même moitié de tableau

0 0



Publié le : Modifié le :

À l’issue des tirages au sort, jeudi, Novak Djokovic, tenant du trophée, Rafael Nadal et Carlos Alcaraz s’affronteront avant la finale de Roland-Garros, puisqu’ils sont tous les trois dans la même moitié de tableau. Les Français auront fort à faire pour espérer arriver en quarts.

Tirage explosif à Roland-Garros : Novak Djokovic, n°1 mondial et tenant du trophée, Rafael Nadal, roi de l’ocre, et le jeune phénomène espagnol Carlos Alcaraz ont atterri tous les trois dans la même moitié de tableau jeudi 19 mai, à trois jours du début du Grand Chelem parisien. Si la logique est respectée, Djokovic et Nadal, actuel n°5 mondial, se défieront dès les quarts de finale. Soit un tour plus tôt que l’année dernière, quand le Serbe avait renversé l’Espagnol, treize fois lauréat à Paris, sur sa terre chérie.


Potentiellement, pourrait suivre en demi-finale un face-à-face avec Alcaraz, l’étoile montante du circuit, déjà aux portes du top 5 à 19 ans. Le jeune espagnol vient justement de battre coup sur coup Nadal et Djokovic à Madrid début mai, sur la route de son deuxième sacre en Masters 1 000. Une première dans un même tournoi sur ocre. Le protégé de Juan-Carlos Ferrero, lauréat de Roland-Garros en 2003, vit un printemps ébouriffant : avant sa semaine de rêve dans la capitale espagnole, il a ouvert son palmarès en Masters 1 000 début avril à Miami, puis s’est imposé à Barcelone. « On a une partie très dense avec au moins deux des grands favoris », a estimé Amélie Mauresmo, devenue directrice du tournoi fin 2021.

Djokovic à la conquête d’un 21e trophée

Redevenu lui-même après un premier trimestre entamé par l’invraisemblable feuilleton de son expulsion d’Australie et passé quasiment à l’arrêt, faute de vaccination contre le Covid-19, Djokovic est en quête, sur la terre battue parisienne, d’un 21e trophée en Grand Chelem qui lui permettrait d’égaler le record détenu par Nadal depuis son sacre à l’Open d’Australie en janvier. Le Serbe, qui vient de s’imposer à Rome – son premier titre depuis plus de six mois – et qui fêtera ses 35 ans dimanche, lancera sa quinzaine face au Japonais Yoshihito Nishioka (94e).

Quant à Nadal, beaucoup dépendra de son pied gauche, atteint depuis plus de quinze ans par un mal qu’il décrit comme « chronique et incurable » et qui l’a méchamment trahi la semaine dernière à Rome (élimination en huitièmes). Apparu sans gêne visible à l’entraînement depuis son arrivée à Paris mercredi, le Majorquin, bientôt 36 ans, débutera, lui, contre l’Australien Jordan Thompson (82e).

Dernier tournoi pour Tsonga

Le tirage au sort de Roland-Garros a été sans pitié pour les Bleus. À commencer par Jo-Wilfried Tsonga, qui rangera les raquettes à l’issue du tournoi : dès le premier tour, l’ex-n°5 mondial retombé au 267e rang sera opposé à l’une des terreurs de la terre battue, le Norvégien Casper Ruud (8e).

Pour son dernier Roland-Garros, Gilles Simon, qui prendra lui sa retraite à la fin de l’année, affrontera l’Espagnol Pablo Carreno (17e). L’autre « ancien » du tennis français, Richard Gasquet (75e) qui jouera les demi-finales à Genève, devra avoir retrouvé toutes ses forces pour affronter le Sud-africain Lloyd Harris (37e), d’autant qu’une victoire le mettrait vraisemblablement face à l’Américain Sebastian Korda (30e) au 2e tour.

En l’absence du n°1 français Gaël Monfils (22e) qui a déclaré forfait, le meilleur Tricolore dans le tableau est Ugo Humbert (45e). Après un début de saison difficile, puisqu’il n’a dépassé le 2e tour dans aucun des tournois joués en 2021, il aura fort à faire face au Finlandais Emil Ruusuvuori (61e) qui a notamment atteint les quarts à Munich.

Iga Swiatek grande favorite

Dans le tableau féminin, la n°1 mondiale Iga Swiatek, sur une série de 28 victoires consécutives et grandissime favorite, risque de croiser Simona Halep, lauréate de Roland-Garros en 2018 et ex-n°1 mondiale, dès les huitièmes de finale. Si elle franchit l’obstacle roumain, Paula Badosa (3e) ou Aryna Sabalenka (7e) pourraient l’attendre dans le dernier carré.

La seconde moitié de tableau, avec la Tchèque Barbora Krejcikova (2e), championne sortante mais à l’arrêt depuis février (coude), et Maria Sakkari (4e), pourrait sourire à la Tunisienne Ons Jabeur (6e), récemment victorieuse à Madrid et finaliste à Rome.

Avec AFP





Source

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *