Neymar critiqué à cause d’un méga-réveillon controversé en pleine pandémie au Brésil

0 0


La star brésilienne du PSG Neymar est au cœur d’une nouvelle polémique sur son comportement en dehors des terrains, des médias brésiliens assurant qu’il organiserait une fête géante de fin d’année pour plusieurs dizaines d’invités près de Rio de Janeiro, malgré la deuxième vague de Covid-19.

Bolsonaro, un président cerné et en sursis à la tête du Brésil

Selon Ancelmo Goes, chroniqueur du journal « O Globo », l’attaquant de la Seleçao devait recevoir 500 personnes pour ce réveillon au long cours qui aurait débuté samedi, pour ne se terminer que le 1er janvier.

Neymar aurait même fait installer un système d’isolation phonique dans une annexe de sa villa pour éviter de déranger ses voisins, dans un lotissement de luxe ultra-sécurisé à Mangaratiba, cité balnéaire à 130 kilomètres de Rio.

Les portables des invités confisqués pour éviter les fuites

Léo Dias, journaliste auteur de nombreux scoops sur les célébrités, a pour sa part détaillé les noms de vedettes brésiliennes qui se produiraient en concert lors des festivités, comme Ludmilla ou Wesley Safadao.

Les téléphones portables des invités seraient confisqués à l’entrée pour éviter toute fuite dans la presse ou sur les réseaux sociaux.

L’entourage du joueur a nié catégoriquement, assurant dans un communiqué qu’il n’y avait « pas de fête » dans la villa de Neymar.

Des sources proches d’un groupe musical devant se produire lors de ce réveillon ont toutefois confirmé à la chaîne CNN Brasil qu’il y donnerait un concert.

Un réveillon « dans le respect des normes »

L’agence Fabrica, spécialisée dans l’événementiel, a évoqué de son côté dans un communiqué l’organisation d’« un réveillon qui recevra environ 150 personnes dans le respect des normes sanitaires déterminées par les organismes publics », sans citer le nom de Neymar.

« S’il est plus contagieux, le nouveau variant du Covid-19 prendra le pas sur les autres »

La mairie de Mangaratiba, ville de 41 000 habitants qui a pris des mesures de restrictions pour éviter tout rassemblement lors des fêtes de fin d’année, a indiqué à l’AFP n’avoir reçu « aucune information au sujet de cette fête ».

Sur les réseaux sociaux, l’attaquant, qui ne joue pas depuis sa blessure à la cheville le 13 décembre, contre Lyon, s’est contenté ces derniers jours de publier des photos de sa famille, sans aucun commentaire au sujet de ce réveillon controversé, dont il serait l’organisateur.

Neymar, qui joue au Paris SG depuis 2017, est né dans l’Etat voisin de Sao Paulo, mais il a pour habitude de séjourner dans sa villa à Mangaratiba à chaque retour au Brésil.

Covid : le patron de l’OMS « inquiet » de la situation sanitaire au Brésil et au Mexique

Selon les médias brésiliens, cette demeure luxueuse bâtie sur un terrain de 10 000 mètres carrés dispose d’un héliport, de terrains de football et de tennis, d’un sauna et d’une salle de musculation

C’est là qu’il a passé le confinement de mars à juin, ainsi que ses convalescences pendant plusieurs mois après de graves blessures au pied, en 2018 et 2019.

Le Brésil est le deuxième pays le plus endeuillé par le Covid-19, avec plus de 191 000 décès, selon le dernier bilan du ministère de la Santé.





Source

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *