«Quand je le voyais sur le terrain, c’était magnifique», se remémore Bernard Lacombe à propos de Benzema

0 0



Jean-Baptiste Sarrazin
, modifié à

S’il y a un club à qui Karim Benzema doit beaucoup, c’est bien à l’Olympique lyonnais. Le lauréat du Ballon d’Or 2022 y a fait ses armes durant de longues d’années. Et c’est surtout à l’OL que le talentueux attaquant s’est révélé. 

C’est sur la pelouse de Gerland que le jeune Karim s’affirme. « Il avait quelque chose de plus », témoigne Bernard Lacombe, celui qui a détecté l’international Français au micro de l’émission d’Europe 1 Sport. C’est d’ailleurs ce dernier qui a œuvré pour recruter le joueur dans le centre de formation de l’OL. Un bon pressentiment.

« Quand je le voyais sur le terrain, la qualité, les enchaînements, ce qu’il pouvait faire, c’était magnifique », se remémore l’ancien dirigeant du club rhodanien.

L’humilité dans la peau

Et l’attaquant de l’équipe de France n’a rien oublié de tout cela. Juste après avoir reçu son prix, Karim Benzema s’est empressé de remercier « la famille lyonnaise », celle à qui il doit tant. 

Bernard Lacombe salue également « la sagesse » et « l’humilité » de la star des Bleus. Discret, silencieux sur sa vie personnelle, le Ballon d’Or 2022 a l’humilité dans la peau. Une qualité qui lui a d’ailleurs permis de devenir un grand joueur. 

Autre invité de marque dans Europe 1 Sport, Jean-Pierre Papin a loué les qualités sportives mais aussi personnelles de l’actuel joueur du Real Madrid. « Je ne suis pas étonné du tout par rapport à ce joueur qu’il est devenu aujourd’hui, par rapport à la saison qu’il a faite l’année dernière. Il a porté le Real Madrid notamment dans la Ligue des Champions. Il le mérite », a déclaré l’ancien Ballon d’Or, en 1991.

« Ça va rester longtemps gravé dans sa mémoire »

À 34 ans, Karim Benzema remporte donc le plus grand trophée individuel du football. « Il doit être très fier, très heureux. Il est en fin de carrière donc en plus il l’a à un moment où ça va rester longtemps dans sa mémoire », a assuré Jean-Pierre Papin. 

Et pour cause, ce dernier se souvient d’un « moment très particulier » qu’il n’oubliera jamais. « C’est tellement inaccessible que le jour où on l’a, on ne mesure pas tout de suite ce que c’est. C’est avec le temps qu’on arrive à faire la part des choses », a certifié l’ancien joueur des Bleus.

Une récompense pour Karim Benzema qui se trouve à l’apogée de sa carrière. De quoi faire le plein de confiance un mois avant le début de Coupe du monde au Qatar (20 novembre au 18 décembre). L’attaquant évoluera d’ailleurs avec celui qui pourrait être son digne héritier, Kylian Mbappé. Une attaque de feu qui peut emmener une nouvelle fois l’équipe de France sur le toit du monde. 



Source

Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *