quand les peintures deviennent des sculptures

0 0


REPORTAGE

« C’est un concept révolutionnaire pour moi ! », s’exclame Manuel Pereira. Aveugle de naissance, il a enfin pu se figurer les toiles de maitres grâce à ces bas-reliefs en résine. Cela fait trois ans que l’association Valentin Haüy se lance dans ce créneau de l’art accessible : des artisans, en lien avec des non-voyants, modélisent donc les tableaux, qui se révèlent au toucher. L’idée cartonne auprès des premiers concernés qui sont 80.000 non-voyants et 1,5 millions de mal-voyants en France. Mais aussi auprès des grands musées.

« L’homme de Vitruve, je ne l’imaginais pas du tout comme ça »

« Certaines institutions nous approchent pour adapter soit un tableau, soit une sculpture. Mais nous pouvons aussi faire des propositions, nous avons par exemple émis le souhait au musée du Louvre de créer un ‘Homme de Vitruve’ adapté aux non-voyants lors de l’exposition consacrée à De Vinci », explique Marie Furic, responsable du service culturel au sein de l’association Valentin Haüy.

© Marie Gicquel / Europe 1

« L’homme de Vitruve, je ne l’imaginais pas du tout comme ça, c’était très abstrait pour moi. Je fonctionne avec le toucher, alors quand on me parle d’œuvres d’art ou de couleurs… Tout cela est très vaporeux », confie Manuel Pereira. Cette technique ne se limite pas à la révélation d’une œuvre : pour les mal et non-voyants, c’est également l’opportunité d’échanger avec son entourage autour de ces toiles. Un enjeu social « forcément important », pour Manuel Pereira.

La Joconde sera-t-elle un jour adaptée ?

Attention, tous les chefs-d’œuvre ne sont pas intéressants à transformer en sculpture : « L’essence même de La Joconde, par exemple, c’est son regard qui nous suit dans toute la pièce : en 3D, on perdra cette essence. Aussi, les tableaux modernes ou avant-gardistes, comme les monochromes sont très difficiles voire impossible à adapter… Il faut que les tableaux aient des histoires à raconter », avance Marie Furic.

PHOTO-2021-10-01-12-20-02

© Marie Gicquel / Europe 1

Prochaine œuvre accessible aux aveugles et prochain défi pour l’association : la Tour aux figures de Dubuffet, une tour haute de 24 mètres à Issy-les-Moulineaux en banlieue parisienne.



Source

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *