quatre nouveaux sports et un come-back

0 0


Les Jeux olympiques se disputeront sans spectateurs, mais il  vont se dépoussiérer cet été à Tokyo avec l’introduction du surf, du skateboard et de l’escalade, tandis que le karaté va faire une apparition peut-être unique et le baseball son « come-back », douze ans après ses derniers JO. Voici une présentation de ces cinq sports ainsi que de quelques-uns de leurs favoris respectifs, avec les Français engagés et le calendrier. 

Le surf veut prendre la vague

C’est sans conteste l’un des nouveaux sports les plus attendus à Tokyo, même si les vagues au large de la plage de Tsurigasaki, au sud-est de la mégapole japonaise, risquent de décevoir ceux qui espéraient voir des rouleaux comparables à ceux de Hawaii, ou de Tahiti où se dérouleront d’ailleurs les épreuves de surf de Paris 2024.

La bataille pour l’or s’annonce malgré tout passionnante, en l’absence de l’icône vieillissante Kelly Slater qui n’a pas réussi à se qualifier. Les Brésiliens Italo Ferreira et Gabriel Medina ou encore l’Américain John John Florence sont parmi les favoris chez les hommes, tandis qu’un duel américano-australien se profile chez les femmes, avec les Américaines Carissa Moore et Caroline Marks et les Australiennes Stephanie Gilmore et Sally Fitzgibbons. Côté français, l’objectif est de deux médailles, une chez les hommes et une chez les femmes.

Les Français(es) sélectionné(e)s :
Femmes : Johanne Defay et Pauline Ado
Hommes : Jérémy Florès et Michel Bourez

Le calendrier : série qualificatives le 25 juillet, quart et demi-finales le 27 juillet, finales le 28 juillet

Le skateboard : la jeunesse au pouvoir

Autre sport de glisse tendance, le skateboard sera divisé en deux compétitions : la rampe, c’est-à-dire un parcours combinant un dôme et une variété de courbes complexes, et le « street », ressemblant à une rue avec escaliers, bordures et pentes.

Chez les femmes, l’or pourrait revenir à une collégienne : la championne du monde en titre, la Japonaise Misugu Okamoto, n’a que 15 ans, tandis que sa grande rivale Sky Brown, qui va représenter le Royaume-Uni, est encore plus jeune (13 ans) ! En comparaison le favori chez les hommes, l’Américain Nyjah Huston, fait presque figure de vétéran du haut de ses 26 ans et de ses quatre titres de champion du monde.

Côté français, la meilleure chance de médaille sera Aurélien Giraud, engagé en street. Mais tous les tricolores engagés se rendent au Japon avec l’ambition de ramer une médaille.

Les Français(es) sélectionné(e)s :
Femmes : Madeleine Larcheron (park) et Charlotte Hym (street)
Hommes : Vincent Matheron (park), Aurélien Giraud (street) et Vincent Milou (street)

Le calendrier : qualifications et finale street hommes le 25 juillet, qualifications et finale street femmes le 26 juillet, qualifications et finale park femmes le 4 août, qualifications et finale park hommes le 5 août

L’escalade en mode combiné

Dans la nouvelle discipline olympique de l’escalade sportive, les athlètes vont concourir dans trois épreuves différentes : l’escalade de difficulté, de vitesse et le mur (ou bloc), et leur classement final sera déterminé par leurs résultats combinés dans les trois disciplines.

Chez les hommes, le Tchèque Adam Ondra s’annonce comme le grand favori, même s’il aura de sérieux concurrents comme le Canadien Sean McColl, l’Autrichien Jakob Schubert et le Japonais Tomoa Narasaki. Du côté des femmes, un duel pourrait opposer la patronne mondiale de l’escalade, la Slovène Janja Garnbret, 22 ans actuellement, face à la Japonaise Akiyo Noguchi (32 ans aujourd’hui) qui visera un titre olympique en point d’orgue à son riche palmarès. Chaque Français engagé visera une médaille, mais grimpera avec le statut d’outsider.

Les Français(es) sélectionné(e)s :
Femmes : Julia Chanourdie et Anouck Jaubert
Hommes : Mickael Mawem et Bassa Mawem

Le calendrier : qualifications hommes le 3 août, qualifications femmes le 4 août, finale hommes le 5 août, finale femmes le 6 août

Karaté : un petit tour et puis s’en va ?

Souvent dans l’ombre du judo, le karaté va également prendre la lumière olympique pour la première fois à Tokyo, mais peut-être aussi pour la dernière, ayant été écarté des JO de Paris 2024 au profit du breakdance.

Art martial pluriséculaire originaire de l’archipel d’Okinawa (sud-ouest du Japon) quand la région était encore un royaume indépendant sous le nom de Ryukyu, le karaté en version olympique se déclinera en deux compétitions, le « kata » (coups chorégraphiés dans le vide) et le « kumite » (lutte entre deux adversaires, mais où les attaques sont également ultra-contrôlées).Le Japonais Ryo Kiyuna, originaire d’Okinawa, sera l’un des favoris de la compétition de « kata » en tant que triple champion du monde.

Aucun des trois Français engagés n’endosse les habits de favoris. Mais tous ont l’habitude des grands rendez-vous internationaux et ambitionnent une médaille.

Les Français(es) sélectionné(e)s :
Femmes : Leïla Heurtault (-61 kg) et  Alexandra Feracci (Kata)
Hommes : Steven Da Costa (-67 kg)

Le calendrier :
-67 kg (H) et – 55 kg (F) le 5 août
– 61 kg (F) et -75 kg (H) le 6 août
+ 61 kg (F) et + 75 kg (H) le 6 août
Eliminations et finale du kata femmes le 5 août
Eliminations et finales du kata hommes le 6 août

Le come-back du baseball/softball

Le baseball/softball revient cette année aux JO, pour la première fois depuis les Jeux de Pékin en 2008, et le tournoi masculin s’annonce très ouvert. Le tournoi olympique de baseball sera disputé par six équipes nationales, parmi lesquelles quatre sont déjà qualifiées. Le Japon, sélectionné d’office en tant que pays hôte, pourra notamment s’appuyer sur sa superstar Shohei Ohtani et sur la ferveur du public nippon, féru de ce sport. La Corée du Sud – dernier vainqueur olympique en date -, le Mexique, Israël, les Etats-Unis et la République dominicaine sont également qualifiés.

Quant au softball, dont les règles sont similaires à celles du baseball mais qui se joue sur un terrain plus petit, sa version olympique sera réservée pour les équipes féminines. Les Américaines sont considérées comme les grandissimes favorites. Elles feront face au Mexique, au Canada, à l’Australie, au Japon et à l’Italie. L’équipe de France n’est pas qualifiée, comme au baseball.

Le calendrier : Round Robin (mini-championnat) du 21 au 26 juillet, finales le 27 juillet pour le softball
Quarts de finale le 4 août, demi-finales le 5 août et finales le 7 août chez les hommes.



Source

Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *