quatrième médaille pour le cycliste Alexandre Léauté, quarante-quatre podiums français

0 0


La nuit aura été moins prolifique que d’autres pour les Français, jeudi 2 septembre, aux Jeux paralympiques de Tokyo. Mais elle a tout de même rapporté deux nouvelles médailles à l’équipe de France, portant ainsi son total à quarante-deux médailles. Le cycliste Alexandre Léauté a notamment fini ses Jeux avec autant de podiums que d’épreuves individuelles. Le Français a décroché le bronze dans la course en ligne (catégorie C1-C3).

« A 20 ans, faire quatre médailles, je n’ai pas les mots, c’est juste fantastique », savoure le Breton hémiplégique, qui ne pédale que d’une jambe. Malgré « un temps compliqué, avec beaucoup de pluie, des virages dangereux », Alexandre Léauté a été le plus rapide du groupe de poursuivants, arrivé près de sept minutes après le duo britannique qui est monté sur les deux premières marches du podium, à l’issue d’un parcours vallonné de 79 kilomètres.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Jeux paralympiques 2021 : en attendant Paris 2024, le cécifoot français poursuit sa mue à Tokyo

« Dans la dernière bosse, j’étais vraiment à la limite, ça montait très vite. Je pensais à tous les sacrifices que j’ai faits, livre-t-il. Je suis un compétiteur, et trois médailles, ça ne me suffisait pas, j’avais besoin d’une quatrième. » Premier médaillé d’or de la délégation française à l’issue de sa victoire en poursuite individuelle (catégorie C2), il avait ensuite pris l’argent dans le kilomètre et le bronze dans le contre-la-montre sur route. « J’espère être à Paris [en] 2024, il y aura mes proches. Ce sera en France, je serai attendu, je pense, avec ce que j’ai fait cette année », s’est projeté le cycliste.

Du bronze pour Marie Patouillet, de l’argent en équipes

La cycliste française Marie Patouillet lors des Jeux paralympiques de Tokyo, le 30 août 2021.

La cycliste Marie Patouillet a remporté la deuxième médaille française de la nuit. Déjà médaillée de bronze sur piste en poursuite (catégorie C5), elle a à nouveau décroché la troisième place jeudi lors de la course en ligne sur route. La jeune docteur de 33 ans a été devancée, comme Alexandre Léauté, par deux Britanniques.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Les Jeux paralympiques de Tokyo, vitrine des avancées du Japon sur le handicap

Plus tard dans la journée, l’équipe de France a décroché la médaille d’argent en relais par équipes (catégorie H1-5), en cyclisme sur route. Riadh Tarsim, Florian Joanny et Loïc Vergnaud sont ainsi devenus vice-champions. C’est l’Italie qui se hisse à la première place du podium. En natation, le Français Florent Marais a remporté la médaille de bronze en finale du 100 m dos (catégorie S10), derrière l’Ukrainien Maksym Krypak et l’Italien Stefano Raimondi.

La France totalise ainsi quarante-quatre médailles, dont sept en or, et se hisse à la quatorzième place du classement des pays. La délégation tricolore a encore de belles chances de remporter des médailles, jeudi, avec le sprinteur Timothée Adolphe, qui disputera la finale du 100 mètres (catégorie T11) et la nageuse Emeline Pierre, qualifiée pour la finale de sa catégorie.

Notre sélection d’articles sur les Jeux paralympiques de Tokyo 2021

Retrouvez tous nos contenus sur les Jeux paralympiques de Tokyo, du 24 août au 5 septembre :

Le Monde avec AFP



Source

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *