Raymond Domenech fait son retour sur un banc avec un derby crucial pour Nantes

0 0


Dix ans et plusieurs mois après sa sortie houleuse en Afrique du Sud en tant que sélectionneur de l’équipe de France de football, Raymond Domenech va retrouver un banc lors d’un match officiel mercredi, pour les premiers matches de Ligue 1 en 2021. L’ex-consultant de la chaîne L’Équipe dirigera les Canaris du FC Nantes, à la tête desquels il a été nommé il y a un peu plus d’une semaine, face à leur grand rival, Rennes, à 19h.

Malgré l’enjeu énorme de ce derby, le doyen des entraîneurs de Ligue 1, âgé de 68 ans, ne devrait pas avoir le visage crispé. Depuis son arrivée sur les bords de la Loire, Raymond Domenech semble avoir abandonné son costume de personnage clivant pour une attitude plus souriante, affable.

L’entraîneur prône « encore plus de relationnel » avec ses joueurs

Car pour réussir l’opération de maintien dans l’élite du club (Nantes est 16e avec trois points d’avance sur le 18e, Lorient), le 16ème entraîneur de la maison jaune et verte en 13 ans doit rassembler son groupe. Oubliées, « les erreurs » du passé pour lui. Désormais, Raymond Domenech prône « encore plus de relationnel » avec ses joueurs. Il dit au micro d’Europe 1 « leur en demander plus sur ce qu’ils attendent, ce qu’ils veulent, comment ils veulent que ça fonctionne », avec l’objectif d' »avoir vraiment une idée commune ensemble ».

Et malgré les critiques sur les récentes prestations décevantes des Canaris, « je trouve que c’est un groupe sain, qui fait des efforts », a-t-il assuré lundi à la presse, en précisant que l’équipe manquait surtout d’esprit collectif. 

« La vérité, ce sera le match »

Raymond Domenech se voit comme un « coordinateur », chargé de « permettre à chacun d’être le mieux possible ». Ensuite, ce sera aux joueurs d’agir. « La vérité, ce sera le match ». Grâce à ce discours, la mayonnaise semble prendre entre l’entraîneur et ses joueurs. « Tout le monde a la sourire et tout le monde fait les efforts. On est là pour travailler ensemble et faire le mieux pour le club », confirme le capitaine nantais Nicolas Pallois.

Avec son survêtement jaune et blanc, Raymond Domenech a mené des premiers entraînements intenses pour tenter de sauver un club à la dérive. Nantes n’a gagné que six fois en 2020.



Source

Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *