six équipes françaises au départ de Copenhague

0 0


Six équipes françaises seront au départ du prochain Tour de France
 cycliste, le 1er juillet, à Copenhague. Les organisateurs ont dévoilé vendredi le contenu des deux cartons d’invitations en suspens, qui ont été remis aux équipes B&B Hôtels de Jérôme Pineau et TotalEnergies de Jean-René Bernaudeau. Elles rejoignent AG2R Citroën, Arkea-Samsic, Cofidis et Groupama-FDJ, qui étaient déjà qualifiées.

Par rapport à l’été dernier, la seule différence tient à la disparition de l’équipe sud-africaine Qhubeka, rayée entre-temps de la première division mondiale. Le plateau du Tour réunira donc un peloton de 22 équipes
(de 8 coureurs) puisque une 23e formation n’avait eu droit de cité l’an passé qu’à titre exceptionnel, en raison du contexte lié à la pandémie.

Pour les deux cartes d’invitation à la disposition des organisateurs, le suspense était faible compte tenu du fait que deux autres formations de deuxième division, la belge Alpecin et la française Arkea-Samsic, se sont qualifiées sportivement en plus des 18 du WorldTour (dont les trois françaises AG2R Citroën, Cofidis et Groupama-FDJ). Il était même inexistant dans le cas de TotalEnergies, renforcée à l’intersaison par Peter Sagan, le Slovaque sept fois vainqueur du classement par points du Tour.

B&B Hôtels, qui a perdu Bryan Coquard et Quentin Pacher, a gardé pour sa part le super-combatif du Tour 2021, le Breton Franck Bonnamour, et son comportement a été qualifié de « valeureux » par le directeur du Tour Christian Prudhomme. Suffisant pour que la formation bretonne créée en 2018 dispose une troisième fois d’une invitation face à la candidature de l’équipe Uno-X, composée de jeunes coureurs norvégiens principalement, et aussi danois.

La présence française sur le Tour

« C’est un choix logique », a expliqué Christian Prudhomme en insistant sur Sagan, « un personnage emblématique comme il y en a peu dans le cyclisme », et sur son coéquipier Pierre Latour, « un ancien meilleur jeune du Tour », ainsi que sur Bonnamour, transformé en pivot de l’équipe de Pineau.

Le directeur du Tour
 s’est dit aussi « curieux de voir ce que pourrait donner Victor Koretzky », 5e en VTT aux JO de Tokyo et désormais tourné vers la route. Mais il a laissé la porte ouverte, à l’avenir, pour l’équipe Uno-X du dernier lauréat du Tour de l’Avenir, le Norvégien Tobias Johannessen, vainqueur la semaine passée au Mont Bouquet dans l’Etoile de Bessèges. « Nous les avons invités sur plusieurs de nos courses et nous allons les suivre avec attention », a précisé Christian Prudhomme en ajoutant que le contingent danois, au départ de Copenhague, serait de qualité au vu des performances des coureurs du pays (Vingegaard, Asgreen, Pedersen, Cort Nielsen, etc).

Depuis 2020, le Tour accueille six équipes françaises au lieu de cinq, le chiffre de mise durant la décade précédente. Sans que le nombre de coureurs du pays-hôte ne se rapproche pour autant du plafond contemporain de 46 représentants en 2011: les deux dernières éditions du Tour ont réuni 39 coureurs français en 2020 et seulement 33 l’an passé.



Source

Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *